Municipales 2008 : les réponses des candidats

administrateurGR0 Comments



Générations Roller Municipales 2008

GENERATIONS
ROLLER

Municipales 2008 Lyon : les réponses des candidats


Les courriers sont présentées par ordre de réception.


LYON EST UNE CHANCE : ERIC LAFOND (MODEM)

Aux adhérents et sympathisants de Générations Roller,

Aux pratiquants du roller à Lyon,

Vous nous avez récemment interpelés sur notre position quant à la place du roller dans la ville.

Le Mouvement Démocrate, dont un des membres fondateurs est le parti écologique CAP 21, est de fait attentif aux questions environnementales et particulièrement à celles des modes de transport doux.

Nous avons bien compris que la pratique du roller ne s’inscrit pas seulement dans une perspective ludique ou sportive mais constitue également un mode de transport à part entière, au même titre que le vélo ou la marche à pied. Dès lors, nous pensons qu’il y a là une authentique piste de réflexion pour l’avenir des déplacements urbains en général et à Lyon en particulier. Il ne s’agit pas bien sûr de privilégier un mode plus qu’un autre mais d’assurer la meilleure coexistence possible de tous les modes.

Nous savons que les barrières naturelles (les reliefs sont bien marqués à Lyon) et les aléas météorologiques agissent comme des freins à l’usage du roller pour les déplacements quotidiens. Le développement d’une synergie avec les transports en commun peut permettre de lever ces limitations en vous ouvrant l’accès au réseau de transports publics (selon des modalités à définir dans le respect des autres usagers). Ce serait là une authentique innovation, une façon de concevoir les déplacements urbains autrement. Lyon pourrait en l’occurrence faire école.

Dans le même esprit, nous voulons développer le réseau de pistes cyclables à Lyon, en site protégé chaque fois que possible, et il nous semble qu’une cohabitation vélos-rollers y est tout à fait envisageable.

Enfin je relève l’organisation réussie d’évènements sportifs de grande envergure. Cela atteste des compétences réunies dans votre association et contribue à la fois au rayonnement de Lyon et au statut du roller dans l’esprit de nos concitoyens. Cela renforce nos convictions quant à la nécessité de permettre et de favoriser la prise d’initiatives par les habitants de notre ville. Il va de soi que vous trouverez dans les élus du Mouvement Démocrate des partenaires attentifs et motivés pour appuyer vos projets futurs.

Je vous souhaite de poursuivre vos randonnées hebdomadaires avec le même entrain. Je crois savoir qu’elles attirent bien au delà du Grand Lyon, donnant ainsi l’occasion à beaucoup de découvrir les charmes de notre ville.

Merci pour votre engagement.

Eric LAFOND.


AUDACES : BENOIT TESTE (LCR)

Les listes AUDACES défendent l’idée du partage de l’espace et se prononcent pour le développement des transports doux. Notre programme préconise une réappropriation de la voirie par les piétons, les vélos et les rollers. En tant que mode de transport non motorisé, le roller doit trouver toute sa place en ville. Le choix du tout-automobile empêche le développement de la pratique du roller: nous voulons faire d’autres choix politiques pour repousser la voiture de nos villes et donc permettre plus de sécurité pour les autres modes de transport et moins de pollution de l’air pour rendre leur pratique plus agréable et moins dangereuse.

La reconquête de la voirie ne saurait se limiter à quelques soirées de balades urbaines encadrées, c’est toute l’année que piétons, rollers et vélos doivent reprendre possession de l’espace.

Le roller est un mode de transport non polluant et qui permet l’intermodalité. De vraies voies de circulation, larges à double sens et continues, réservées aux vélos et aux rollers permettraient son développement. Cela suppose une rupture complète avec les politiques menées jusqu’à présent qui n’aménagent bien souvent qu’une petite piste cyclable là où c’est possible sans remettre en cause la prééminence de la voiture.

Benoît TESTE.



GRANDISSONS A LYON : DOMINIQUE PERBEN (UMP)

Monsieur le Président,

J’ai pris connaissance avec intérêt de votre courrier dans lequel vous m’interpellez sur les dispositions que j’entends prendre concernant la place du roller dans notre ville.

Je suis attaché au développement et à la promotion des modes de déplacement doux dont fait partie le roller. Ce développement doit se faire dans le respect de chaque usager de l’espace public (vélo, rollers, piétons voitures, transports en commun), c’est pourquoi je souhaite créer un code de la rue visant à rappeler les règles de sécurité et de déplacement dans la ville.

Je suis tout à fait favorable à ce que les rollers puissent circuler sur les voies cyclables. Je prévois d’améliorer le maillage du territoire pour que tous les arrondissements de Lyon soient desservis en bandes et pistes cyclables. Par ailleurs, je souhaite développer des itinéraires modes doux adaptés, sorte de fil vert indiquant aux cyclistes et rollers le cheminement le plus pertinent et le plus sécurisé, évitant les grands axes de circulation.

Par ailleurs, je prévois de recenser les lieux éventuels pour la pratique du sport urbain afin d’envisager l’implantation d’équipements adaptés. Enfin, nous soutiendrons particulièrement les randonnées de rollers, en proposant par ailleurs un encadrement par des agents de police municipale avec l’aide des associations comme la vôtre.

Restant à votre écoute, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments les meilleurs et cordiaux.

Dominique PERBEN.



LYON FAIT FRONT : ANDRE MORIN (FN)

Monsieur,

Suite à votre courrier, et en vous priant d’excuser le retard de ma réponse, voici les constations et propositions concernant l’activité de vos adhérents.
Avec mes sentiments distingués.

Préalables : le patin à roulettes est actuellement considéré comme jouet, et par extension comme instrument sportif. Il n’est pas mentionné comme "moyen de locomotion"

Loisirs et sports :

– Les balladins avec ce support représentant probablement un agréable divertissement mais… potentiellement dangereux pour le pratiquant et pour les autres.
– Les protections adéquates sont indispensables : casque, coudières, genouillères, et bien sûr chaussures adaptées et de qualité.
– Les lieux choisis doivent être ceux les moins fréquentés par d’autres usagers : zones sans automobiles, parcs divers
– on peut citer en exemple un parcours commun avec les cyclistes particulièrement réussi… autour du lac d’Annecy ;
– on pourrait donc utiliser (mais est-ce légal ?) les pistes cyclables, mais en aucun cas les trottoirs

Les épreuves sportives :

– doivent se dérouler dans des conditions de sécurité avec la moindre gêne pour les autres usagers : piétons, automobilistes, …
– des épreuves de descente sont possibles sur de courtes distances : certaines "descentes" de Fourvière, de la Croix-Rousse, …
– on peut imaginer des épreuves de vitesse sur des stades, ou sur des vélodromes (parc de la Tête d’Or)… et peut-être un marathon ?

L’accessibilité aux transports en commun, en l’état actuel des choses, ne semble possible qu’en changeant de chaussures

Des possibilités doivent être explorées :
– services avec patins : foires, très grandes brasseries, …
– hockey sur patins : déjà existant, je crois.

André MORIN.


Pour mémoire, le courrier envoyé par Générations Roller à tous les candidats :

Madame, Monsieur,

Nous sommes une association lyonnaise existant depuis 1998, forte de 300 adhérents, adressant sa lettre hebdomadaire à 1500 abonnés (de Lyon et proche banlieue) et réunissant chaque semaine (selon la saison) de 300 à 3000 participants à nos randonnées dans et autour de Lyon (sous couvert bien sûr d’une autorisation préfectorale). Notre objet est de développer la pratique du roller dans le cadre des loisirs, du sport, et des déplacements urbains.
Nous avons également organisé à Lyon des évènements sportifs de portée internationale : trois années consécutives une manche de la Coupe du Monde et une année le Championnat du Monde de descente à roller, une manche de la French Inline Cup (marathon roller) l’été dernier.
À moins d’un mois du premier tour des élections municipales, notre association et son public auraient à cœur de connaître votre position, et celle que vos élus entendent défendre, quant à la place du roller dans notre ville (soutien à l’organisation de nos manifestations et évènements, promotion en tant que transport doux, accès aux pistes cyclables, accès aux transports en commun, extension du réseau de pistes cyclables).
En vous remerciant par avance de votre réponse, nous vous adressons, madame, monsieur, nos meilleures salutations sportives.

< Retour


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *